Morning LGBT

Week-end au milieu des hétéros

By Maxime

Ton mec a plein d’amis hétéros super sympas.

En fait, comme il était dans le placard jusqu’à toi, il n’a « que » des amis hétéros super sympas.

Et puis toi, bon, tu n’es pas du tout ghetto, il se trouve juste que la plupart de tes amis sont homos, c’est juste le hasard qui fait bien les choses, hein.

Donc quand ton bien-aimé te propose d’aller passer le week-end dans la maison de campagne de Grégoire, avec toute la joyeuse bande, tu t’attends au pire.

Et tu prends une assurance rapatriement !

Mais pas de panique, emporte simplement ces quelques conseils, tu reviendras en un seul morceau, et tu te feras peut-être même des amis.

1° Trouver des complices

Au risque de te surprendre, il y a plusieurs sortes d’hétéros.

Il s’agit de repérer les bons dès le départ. Ne te fais pas avoir, cette fille qui te saute dessus à ton arrivée n’est probablement pas le bon numéro. Elle est tellement gênée de passer le week-end avec le copain de Grégoire qu’elle a foncé pour crever l’abcès de sa gêne. Fuis-la.

Il te faut la débile qui fait des grimaces à table et fait semblant de téléphoner avec une merguez. Elle, et son mec aussi, c’est le geek qui ne parle à personne mais qui peut hacker le réseau wifi du voisin pour que tu puisse télécharger du porn tranquille.

2° Comprendre les bases

Si tu ne fréquentes jamais d’hétérosexuels, il est possible que tu fasses erreur sur la marchandise.

Contrairement à ce que certains sites peuvent laisser penser, hétéro ne veut pas dire « un mec qui baise avec des mecs mais qui ne se rase pas les couilles« . En réalité, un « hétéro » est une personne qui couche avec des membres du sexe opposé et qui pense que sucer n’est pas baiser.

Si tu regardes la télévision, tu as peut-être une image déplorable de cette tribu, mais ne t’inquiète pas, la plupart d’entre eux ne passent pas leur temps à se taper dessus avec des gourdins ou à essayer de se voler du feu. Ils sont en réalité très gentils et ne demandent qu’à devenir ton ami pour pouvoir prouver qu’ils sont ouverts d’esprit.

3° Savoir dire bonjour

Chez nous les homos, il n’existe qu’une seule manière de se saluer, on se fait la bise.

C’est pratique, c’est pour tout le monde pareil, un inconnu, un vieil ami, un garçon, une fille, tout le monde est au même régime. En arrivant parmi les hétéros, ça se complique.Si tu es un garçon, il faut serrer la main des garçons, jusqu’à ce qu’ils deviennent tes amis (un hétéro est ton ami quand il arrête de te demander qui fait la femme).

Il est possible que l’un d’eux s’approche de toi avec le poing serré.

Ne te roule pas par terre en criant « Pas taper !« , il veut simplement te serrer la main « à la beauf », c’est-à-dire en tapant son poing contre le tien, avant de faire claquer sa paume contre la tienne. C’est un rituel très étrange, une sorte de « maya l’abeille » viril. Fais-lui comprendre dès le départ que tu ne participeras pas, tend-lui ta main comme pour un baise-main, comme ça il te laissera tranquille et te saluera de loin désormais.

4° Comprendre le langage hétéro

Quand un des mecs dit « Enculé », il ne s’adresse pas à toi. En fait, il a même oublié ce qu' »enculer » veut dire, et si tu le lui rappelles, il ne comprendra pas de quoi tu parles, pour lui c’est un terme d’affection virile. Par exemple, « Va te faire enculer » ne t’invite pas à aller consommer les plaisirs charnels avec ton mec, mais c’est une manière de te dire « Non je ne débarrasserai pas la table tout seul« .

De même « PD » ne veut pas dire « PD » mais « tricheur » ou « petit con ». S’il emploie ce terme, il va probablement le faire suivre d’un « Oh merde, pardon » qui t’est adressé, parce que sa copine lui a fait les gros yeux. Si, en revanche, tu essayes de t’intégrer en utilisant ces termes à leur égard, tu risques de provoquer une confusion générale.

5° Faire des efforts

D’abord, exprime clairement qu’il est hors de question que tu prennes part à la partie de foot. Et ils seront drôlement contents. N’hésite pas à taper comme un malade dans le ballon en direction des couilles de Pierric le pénible, on ne croira jamais que tu l’as fait exprès.

6° En profiter pour se rincer l’oeil

Lance Hot Stuff, la chanson du film The Full Monty vers 1 heure quand ils sont bourrés, en collaborant avec ta copine débile pour qu’elle hurle « Les mecs! un striptease! un striptease !« .

Ça marche à tous les coups.

Ensuite, propose-leur de piller la malle à déguisement et observe à quel point les garçons aiment mettre des robes et se faire appeler « la duchesse ». N’oublie pas de filmer avec ton téléphone, tu pourras les faire chanter en période de disette.

7° Évitez de parler de musique

Fais très attention parce que ça change vite. Chez nous les homos, c’est ambiance valeurs sûres, on aime Cher, Madonna, Mylène pour certains, depuis toujours et pour toujours, c’est comme ça. Même quand Madonna danse en slip échancré à 50 piges, quand Cher se remet au vocoder ou que Mylène… euh, fait du Mylène, on les soutient. Chez les hétéros, ça ne marche pas comme ça. Ne tombez pas dans le piège en voulant leur faire plaisir en disant « C’est sympa Bénabar« . Malheureux. L’hétéro est en permanent désamour: « Waah comment c’est trop de la merde Bénabar« . Bien sûr, il a tous les albums. C’est comme Carla Bruni par exemple, c’était bien avant, mais maintenant ça a toujours été pourri.

8° L’art CULinaire

Il est essentiel que tu obtiennes le contrôle de la cuisine. Si tu laisses la responsabilité des menus aux hétéros, tu vas vite te retrouver à manger du pâté, du saucisson, des chips, des merguez, du canard « cuit dans sa graisse », et comme légumes: des patates sautées.

En un week-end, tu vas te flinguer trois mois d’efforts nutritionnels. Observe bien et tu verras que les filles ne mangent presque rien à table, elles se sont coupées la faim avec les flûtes Taillefine et 23 clopes à l’apéro.

Les mecs sont gras, mais leurs nanas trouvent que « Ça leur va bien« . Lance le coup d’État sur la cuisinière dès ton arrivée.

Fais tomber « accidentellement » les magrets dans la gamelle du chat, en cinq minutes, il n’en restera plus une miette.

Organise une razzia sur le potager et fais-leur découvrir que les poireaux, ça se mange.

9° Pousse la perversion

Amusez-vous à gêner l’idiote qui vous avait accueilli au départ, en vous disant que c’est super que vous ne soyez pas trop folles, que c’est bien de faire plier les clichés.

Rajoutez-en un maximum dès qu’elle est là, roulez du cul, parlez de cul, débrouillez-vous pour qu’elle reparte avec une très mauvaise image des homosexuels, c’est tellement plus amusant.

Comment donner une mauvaise image?

Dire du mal des enfants, dénoncer l’homophobie toutes les deux minutes, dire qu’on a mal quand on s’assoit, parler fort, lui expliquer qu’un poireau ça se mange, critiquer Brokeback Mountain, dire à Nathalie qu’elle est mal habillée, etc.

10° Happy End

Tu vas probablement assister au spectacle de la fin de soirée hétérosexuelle, qui risque de te laisser une trace indélébile sur la rétine.

En effet, passé 2 heures et quelques bouteilles de vin, la fille hétérosexuelle se transforme en une sorte de stripteaseuse habillée et maladroite, se frottant contre ses copines en ressortant les lèvres pendant que les mâles autour crient très fort pour l’encourager. N’aies pas peur, ça ne va pas tourner en partouze à fist, c’est simplement un jeu très chaste dont le but est d’exciter les hommes pour les lâcher la queue entre les jambes à la fin. C’est une forme de féminisme un peu bizarre, certes, mais si l’on considère ça comme du folklore tribal, c’est finalement assez fascinant.

Également fascinant, ce moment très tard dans la nuit où les garçons se retrouvent entre eux pour se jurer amitié éternelle et se faire des déclarations d’amour les bras dans les bras, la larme à l’œil. Ils vont ensuite se coucher, seuls, et prétendent le lendemain « Ne se souvenir de rien« . Pour ton bien-être, mieux vaut tout de même prétendre ne pas avoir été témoin de la scène.

Retour sur www.morninglife.fr

Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :