Morning pour Lui

Les hommes au supermarché

By L.

Samedi 13H45

« Chériiiiiiiiiiiiiii….. » le cri résonne dans ma tête comme un signal d’alarme, comme tous les samedis à la même heure,  j’ai un mauvais pressentiment.

Je réponds avec un vague grognement « hhrrrmpp ? » tandis qu’elle surgit de la cuisine les cheveux en pétard, la farine sur le bout du nez.

« Chériiiiiiii c’est le drame ! Tu sais que ce soir Martine et François viennent manger ici ?! Et je viens de m’apercevoir qu’il manque quelques babioles pour terminer de préparer le repas. Tu peux vite aller les acheter s’il te plait car je ne peux pas y aller dans cet état et je dois surveiller la cuisson du gâteau. Tiens je t’ai fait une petite liste. »

Nouveau grognement de ma part mais cette fois ci on peut sentir un brin d’agacement dans ce dernier. Le match de rugby commence dans moins de 2H, nous sommes samedi après-midi ce qui veut dire embouteillage sur la route, embouteillage dans les rayons, embouteillage dans les files d’attente et embouteillages aux caisses !

« Mais pourquoi tu me dis ça maintenant ? Pourquoi tu ne t’es pas aperçue hier ou même ce matin qu’il manquait quelques trucs pour ce soir ? »

Tout en parlant je lui prends la liste des mains et je la déplie « C’est ça QUELQUES babioles ?!! », la liste fait 2 pages !

« Oui comme tu seras sur place, j’ai ajouté quelques courses pour la semaine, ça évitera que TU y retournes. Et si tu pouvais faire vite, ça m’arrangerait ».

Je vois ça comme un défi caché et je vais lui montrer que MOI je ne traine pas dans les rayons et que je serais de retour dans moins de 2 heures !

Le parking

1ère épreuve et pas la moindre, trouver une place et si possible une place face à l’entrée du supermarché comme ça je gagnerais du temps. Je tourne et retourne dans l’allée A puis l’allée B je reviens dans l’allée A et miracle une voiture sort de sa place devant mon capot. Manœuvre rapide je me glisse habilement entre les lignes, je saute hors du véhicule et là je m’aperçois qu’une autre voiture attendait déjà la place. Le conducteur me fait des signes désespérés, je lui ai « volé » SA place !  Je l’ignore royalement et je file chercher un caddy en courant. J’estime que cette place me revenait car ça faisait AU MOINS 15 minutes que je tournais dans ce parking !

La galerie marchande

Noire de monde comme tous les samedi après-midi.

Ces personnes ne doivent rien avoir à faire d’autre que de se balader dans les boutiques car elles se trainent à la lenteur d’un escargot.

Pourquoi est-ce qu’il n’existe pas des caddys équipés de gyrophare afin de signaler les personnes pressées comme c’est mon cas ?!

Je zigzag au milieu de cette faune manquant de percuter des mamies à plusieurs reprises. Qu’est-ce qu’elles font un samedi après-midi dans une galerie marchande alors qu’elles ont toute la semaine pour profiter de leur retraite ?! J’aperçois enfin l’entrée du supermarché.

Les kilomètres de rayons

Voilà, j’y suis ! Je déplie rapidement la liste. Elle n’a pas rétréci depuis mon départ, j’ai même l’impression que quelques ajouts ont été faits pendant que j’enfilais ma veste pour partir car je vois de l’encre noire s’ajouter à l’encre bleue à la fin des 2 pages.

1er rayon: Ecrans plats, Blue Ray, PC… Je n’ai rien à y faire mais pourtant j’y suis car c’est un passage obligé, presque un rituel, il faut que j’aille voir les nouveautés. Dérapage contrôlé du caddy devant le tout nouveau Plasma 3D aux dimensions comparables à l’écran d’une salle de cinéma. Quel bonheur ça serait de mater le rugby là-dessus ! Rugby ? Quelle heure il est ? Ça va il me reste 1H15.

2ème rayon : Equipement et entretien de la voiture. Je n’ai plus de liquide pour le lave-glace, je vais en profiter pour prendre un bidon.

3ème rayon : Je connais les bons plans pour faire au plus vite, à la place de prendre l’allée principale du supermarché, je me faufile dans les contre allées ! Yesssssss j’ai doublé tout le monde ! J’ai traversé le supermarché sur tout le sens de la longueur en moins de 3 minutes ! Sourire vainqueur ! Rayon apéro. Qui dit invités dit apéro ! J’attrape en vitesse whisky, téquila, vodka, rhum car je ne suis pas sûr qu’il en reste encore. Les gâteaux apéros ! Je fais tomber les paquets à la simple pression de mon doigt au fur et à mesure que j’avance le caddy, j’aurais pu être un pro de basket ! Coca, jus d’orange, jus de framboises parce que le rhum-framboises c’est une tuerie ! Ah j’allais oublier le plus important ! Quelques bières à siroter devant le match ou pour étancher ma soif après une journée de travail.

Je pense à regarder la liste avant d’attaquer les autres rayons

Pain ok (et quelques croissants au beurre pour le petit déj), mayo ok (je prends aussi ketchup, moutarde ça m’évitera de revenir), œufs (j’ajoute quelques bouteilles de lait ça sert toujours), jambon (directement au libre-service comme ça pas d’attente ! Tiens ça fait longtemps que j’ai pas mangé de chorizo, hop dans le caddy. La liste ne précise pas quelle sorte de jambon il faut, qu’à cela ne tienne, le jambon cru et le jambon fumé rejoignent le jambon blanc), tomates (j’y ajoute quelques pommes de terre, poivrons, avocats et tant que j’y suis comme les fruits sont à côté, bananes, oranges, fraises parce que les fruits c’est bon pour la santé !), spaghettis (oh y’a une promo en tête de rayon, des packs de pâtes « 2 achetées 1 gratuit » faut en profiter ! Farfalles, pennes, macaronis, tagliatelles.. je prends !), chocolat noir de pâtisserie (ok mais le chocolat aux noisettes il a l’air bon ! Et le praliné il n’a pas l’air mal non plus ! Ah un choco-poire je connais pas ! Allez soyons fous je les prends aussi !). Je retourne la liste dans tous les sens, il manque le dessert ! Elle a oublié de noter le dessert !

Je vais l’époustoufler en lui faisant la surprise de le prendre. Je retraverse le magasin. (Tarte ou gâteau ? Choco ou fruits ? Paris-Brest ? Qu’est-ce qu’ils aiment déjà Martine et François ? Bon je prends un peu de tout, mieux vaut trop que pas assez !), dosettes de café déca (depuis quand elle boit du déca ?! Pour moi ça sera expresso noir ! Ah ils font enfin du café-vanille, c’est très bon ça ! Et puis je vais tester aussi le thé vert), pizza (comme elle n’a pas précisé quelle pizza, ça sera royale, 4 fromages, napolitaine, végétarienne, bolognèse).

J’aurais dû prendre 2 caddys, celui-là commence à déborder et les piles menacent de s’écrouler à chaque virage. Bon, pas la peine de relire la liste, je pense que j’ai tout. Quelle heure il est ? Oh punaise on est à moins de 5 minutes du début du match ! Tant bien que mal je rejoins les caisses. Des files de 10 kms s’étendent à chacune d’elles. C’est mort je vais louper les 1ères minutes !

A part si…

Je reprends le caddy. Retour au 1er rayon. J’aperçois un groupe d’hommes plantés devant un écran. J’abandonne mon caddy pour les rejoindre « J’ai loupé quelque chose, ça a commencé ? » « Non ils entrent sur le terrain » me répondent-ils tous ensembles. Un vrai cri du cœur solidaire ! Ils doivent me prendre pour l’un des leurs, c’est à dire un pauvre mari obligé de se trainer au supermarché pour accompagner son épouse.

Je veux juste regarder les 1ères minutes, le temps que la queue aux caisses soit moins longue. Les vendeurs ont quitté leur poste pour se joindre à nous. On échange sur la formation de l’équipe tout en commentant les résultats récents du championnat. Ça y est, c’est parti, la tension monte d’un cran parmi nous. Les 10 premières minutes  sont menées à bâton rompu, j’entends à peine la sonnerie de mon portable, je décroche avec une voix énervée, qui ose me déranger ?!

« Allo ?! »

« Chériiiii tu rentres bientôt ? »

« Hein ? ah oui oui j’attends la mi-t.. J’attends mon tour à la caisse ! »

« Tu n’as rien oublié de la liste ? Tu as vérifié ? »

« Quoi ? euh oui oui t’inquiètes pas j’ai tout vérifié 2 fois »

Bon, il faut que j’y aille. J’ai bien fait d’attendre un peu, ils ont ouvert de nouvelles caisses du coup en moins de 5 minutes, j’entends la caissière m’annoncer « 189,78€ s’il vous plait. Quel est votre moyen de paiement ? »

…………..

« Allo ma chériiiiiiiiiiiiiie, c’est moi ! J’ai un petit souci, il faut que tu viennes au supermarché, j’ai oublié de prendre la carte bleue …. ». http://www.morninglife.fr

Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

Une réflexion sur “Les hommes au supermarché

  1. L’article m’a fais rire car il m’a rappeler des souvenirs, non seulement je l’avais envoyer faire les courses, mais en prime je lui avais demander de prendre les enfants avec lui!!!! car bien sur!!!! lolll dans tout les centres commercial il y a des manèges et sa leur fais une petite sortie oui je sais c’est trés hypocrite mais bon….. paix royale pendant 3h mouahhh, et même si il manquait la moitié des courses j’ai échapper au match de foot du samedi :))

    Publié par tania loring | avril 15, 2012, 7:30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :