Uncategorized

Les relations à distance – Avis masculin

By L.

Jusqu’ici nous avons vu les avis féminins sur la question des relations à distance mais n’oublions pas que dans un couple il y a 2 personnes donc voyons maintenant la version masculine.

Je regrette de ne pas avoir eu de témoignage LGBT pour ce dossier.

Les relations à distance, que dire ?

J’en ai vécu avec mon métier mais aussi par le biais d’Internet avec des personnes totalement inconnues dans un 1er temps.

Je ne parlerais ici que de la relation à distance imposée par mon job car concernant les relations via le net, tout a été dit, ou presque, précédemment.

Donc mes déplacements réguliers par période de 2 à 7 mois, à l’étranger dans 90% des cas et pas toujours à portée de moyens technologiques favorisant la communication. Un appel téléphonique de 5 min par semaine dans le meilleur des cas, une arrivée de courrier tous les 10 jours toujours dans le meilleur des cas mais très souvent 1 mois ou 2 sans aucune nouvelle.

Le pire à gérer dans cette relation c’est de ne pas savoir comment ça se passe pour celle qu’on a laissé à notre départ, donc ce sont sans arrêt des questions « Est-ce qu’elle va bien ? Est-ce qu’elle s’en sort avec les enfants, les papiers administratifs ? Est-ce que sa famille et ses amies sont là pour la soutenir ? Est-ce qu’elle n’est pas isolée ? Comment elle va faire si elle tombe en panne avec la voiture ? Est-ce qu’on me préviendrait à temps si quelque chose de grave venait à arriver ? » etc etc Pourtant je sais au fond de moi qu’elle sait se débrouiller et qu’elle va prendre les choses en main après quelques jours de déstabilisation mais ça ne m’empêche pas de me poser ces questions.

Ensuite arrive le plan « sentimental ». « Tiens dimanche dernier à cette heure-ci on se baladait le long de la plage en se tenant par la main ».  Coup de blues. Je me projette dans l’avenir en pensant aux retrouvailles mais je donnerais n’importe quoi à ce moment-là pour la serrer dans mes bras, respirer son parfum, sentir sa peau.  Prise de conscience. « J’aurais dû lui acheter un petit cadeau avant de partir, je devrais lui dire un peu plus souvent que je l’aime et qu’elle est très belle, je devrais être plus tendre avec elle, je devrais l’aider un peu plus au quotidien » etc etc.

Arrivent enfin les quelques minutes de téléphone. C’est le moment où j’oublie tout ce que je m’étais préparé mentalement à lui dire. Je ne pense qu’à une chose c’est prendre de ses nouvelles et la rassurer, surtout la rassurer ! Lui dire que tout va bien de mon côté, qu’il ne faut pas qu’elle s’inquiète, lui dire que je pense à elle, ne pas lui parler de mon coup de blues quand je pense à elle et.. les 5 minutes sont passées il faut raccrocher sans même être sûr que la communication n’a pas coupé en plein milieu du « Je t’aime ».  Voilà y’a plus qu’à s’accrocher à ces quelques minutes durant lesquelles j’ai entendu sa voix. Je ne sais plus exactement ce qu’elle m’a dit car c’était surtout le son de sa voix qui m’importait. C’est avec ça que je sais si elle va bien, si elle ne me ment pas en me disant que tout est ok, si elle tient le coup, si son moral est bon. Après cet appel, c’est le vide. La sensation de manque s’intensifie, parfois je me dis que c’était mieux à l’époque, avant que les minutes de téléphone ne soient mises en place. J’avais le temps de « m’habituer » à ce manque, de faire avec, il n’y avait pas le choix de toute façon.

Le doute ? Oui il a sa place dans cette relation à distance. Même si les sentiments sont là, personne n’est à l’abri d’une erreur. Un moment de faiblesse, elle peut avoir envie de se sentir en sécurité dans des bras masculins, mais est-ce que je pourrais lui jeter la pierre ? De mon côté c’est pareil, je peux côtoyer la tentation selon l’endroit où je me trouve. Chacun est maître de ses actes, si je craque c’est que je suis faible, si je refuse je sais que notre relation en sortira encore plus forte car ce genre de relation à distance tissent et renforcent les liens. C’est une épreuve à surmonter ensemble. Et cette épreuve permet de casser la routine que la majorité des couples connaissent.

En conclusion

Les relations à distance, sont comme les autres relations dans le sens où il y a des hauts et des bas. Les sentiments peuvent s’en trouver renforcés comme ils peuvent s’étioler au fil du temps.

Les relations à distance demande beaucoup de courage !

La question qui me vient à l’esprit est « Combien de temps peut-on vivre une relation à distance ? ».

Le fait de se voir toutes les 2 semaines est une bonne moyenne mais à partir du moment où il se passe 3 semaines entre 2 rencontres, les stats indiquent que cette relation devient plus difficile à gérer sur du plus long terme (long terme = 6 mois).

Ce genre de relation agrémente le quotidien en évitant la routine de couple mais il est possible aussi que cette relation éloigne les personnes de leur cercle amical et de leur vie sociale car le plaisir de retrouver l’autre que ce soit au téléphone, par chat ou webcam passe en priorité avant le reste. Mais sans communication régulière, la relation à distance tombe à l’eau, c’est un peu le chat qui court après sa queue ça non ?

La confiance en l’autre est bien évidemment primordiale dans une relation à distance et à partir du moment où l’un commence à douter ou à se poser des questions, il est impératif d’en discuter avec l’autre pour faire une mise au point.

La fidélité ? Tout dépend des règles fixées par le couple. Je connais un couple d’homos qui vivent une relation à distance et qui se sont mis d’accord pour une relation de « couple libre » durant les 2 semaines où ils ne se voient pas. Ce qui ne veut pas dire que l’un et l’autre saute sur tout ce qui bouge quand l’occasion se présente non !

Un avantage certain d’une relation à distance est l’importance des moments passés ensemble. Ces moments sont rares et chacun en est conscient donc chacun en profite à fond. Ces moments sont intenses tout comme les retrouvailles.

Quoiqu’il en soit, « Loin des yeux, loin du cœur » ne correspond plus à la réalité de notre société. Un couple peut très bien vivre une relation à distance durant une période à condition d’éviter les regards incompréhensifs agrémentés de « Mais comment tu fais ?! Moi je ne pourrais pas je craquerais ! ». Mais TOI tu ne craqueras pas car tu sais que ce que tu vis, ça vaut le coup d’être vécu !

Et le sexe là-dedans ? Et bien nous verrons ça dans un prochain sujet ! http://www.morninglife.fr

Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :