Morning LGBT, Morning pour Elle, Morning pour Lui

La Jalousie – Conclusion

By Sandrine

BON ALORS, LA JALOUSIE C’EST BIEN OU C’EST PAS BIEN ?

La majorité des gens savent et sont capables de juger (avec plus ou moins de justesse et d’honnêteté…) s’ils sont des jaloux ou pas (je parle dans la relation amoureuse).

J’ai lu un truc qui m’a presque rassurée :

« Par les passions, nous retrouvons des émotions que nous avons déjà éprouvées dans notre enfance et dont nous avons gardé la nostalgie. La jalousie est ressentie, avec plus ou moins de violence, par tout être psychologiquement en bonne santé. »

Ok, donc, être jaloux, c’est normal quand on aime.

Admettons… mais à partir de quelle « violence », ça devient moins normal ? Là est  la question !!

Combien d’entre nous  n’ont jamais entendu l’un de leurs ex (ou leur mec) leur dire « non mais toi, t’es une jalouse maladive ! » ( rassurez-vous les filles, beaucoup de mecs utilisent cet argument blessant, que dis-je… horrrrriblement vexant, juste pour appuyer là où ça fait mal, mais c’est pas forcement vrai hein…). Attention… si tous vous l’ont dit… là par contre, posez vous les bonnes questions …

Ah, j’ai dit vexant ? Cela voudrait-il donc dire que la jalousie est perçue par le plus grand nombre comme un vilain défaut ?? Mais on a dit que c’était normal pourtant !!

Oui, je vous l’accorde, y a de quoi s’y perdre.

D’autant que j’en connais qui aiment que leur mec ou leur nana soit jaloux(se), alors que d’autres ont une sainte horreur de ça. Je pense que nous sommes tous et toutes conscientes que le vrai problème (comme pour beaucoup de choses) c’est l’excès.

Par exemple, moi (comme beaucoup de femmes), j’aime que mon mec soit un peu (j’ai dit un peu !!) jaloux. Quelque part, ça me rassure sur le fait qu’il tient à moi, et ça me donne l’occasion de me moquer un peu de lui et de le faire marcher (toutes des garces)

Alors « un peu »  jaloux, c’est quoi ?

Pour moi, un peu, c’est quand ça peut être justifiable, qu’il y a une raison acceptable à mes yeux (même si la raison est non fondée réellement).

Je m’explique !! Si mon Jules me fait une remarque, ou vient s’interposer dans une conversation pour montrer qu’il est là (et bien là) alors qu’un inconnu m’aborde, me mange du regard  etc… là, ça me fait plutôt sourire, je trouve ça plutôt mignon, même.  Mais il ne faut pas que la jalousie me (nous) bouffe la vie !

Autrement dit, que mon  mec me fasse les poches quand je rentre, fouille mon téléphone portable, ou me demande sans arrêt où j’étais, avec qui etc… là… je trouve ça beaucoup moins mignon… Et bien sûr, je ne parle même pas des coups de fil  30 fois par jour, des interrogatoires avec la lampe braquée sur mon visage forcément coupable de quelque chose,  et j’en passe…

Et je ne parle pas des mecs qui carrément vont agresser le moindre pèlerin qui a le culot de venir nous parler, sûrement nous draguer, ben oui, il nous drague forcément, c’est pas possible autrement !!! (Là, je vous renvoie à l’idée de la projection sur l’autre de nos propres désirs refoulés de tromperie…)

Donc, on peut considérer que dans la majorité des cas, la jalousie n’est pas basée sur une réelle trahison mais plutôt sur la peur par anticipation d’une potentielle tromperie, et que le problème vient la plupart du temps de la difficulté à gérer un sentiment d’abandon pouvant être une réminiscence de sa tendre enfance.

MAIS !!!!! 

Retour à La Jalousie - IntroJe mettrai un bémol à mes propos, parce qu’il faut quand-même savoir  que nous sommes souvent jalouses car l’autre ne nous rassure pas, et au contraire cela le rassure lui de nous voir jalouse donc il continue.  Ils ne le font pas tous consciemment, mais… Il faut que l’autre prenne conscience qu’il se nourrit de notre jalousie (car comme je le disais plus haut, la jalousie rassure).

J’en viens donc à penser que pour certains couples, la jalousie est comme un jeu (quand il est sans excès).

En résumé, la jalousie, c’est normal (si si, on l’a dit plus haut !!), mignon, rassurant, à condition que ça n’entrave pas la liberté de l’autre au quotidien et que ça ne devienne pas le moteur, le centre de la relation.

Au-delà de cette limite, on peut considérer que la jalousie est maladive, car on ne la contrôle plus, elle devient donc un handicap et rend tout le monde malheureux.

COMMENT LA VIVONS-NOUS ?

A noter Messieurs… que les hommes seraient aussi  jaloux que les femmes.

Quant à la fréquence et à l’intensité de la jalousie, là encore, hommes et femmes sont à égalité. Les deux sexes se distinguent, en revanche, dans leur manière de réagir :

« Les hommes se fâchent, les femmes dépriment ».

Autre caractéristique de ce mal, le jaloux a conscience de l’excès de ses comportements vis-à-vis de l’autre, et il en souffre le plus souvent, car il sait que ses crises incontrôlables et répétées mettent son couple en danger.

Par ailleurs, il met aussi souvent à mal sa propre image vis-à-vis de l’entourage du couple (crises publiques, comportements suspicieux visibles, etc…). Et pour couronner le tout, il en souffre, car la jalousie est avant tout une manifestation de la dépendance du jaloux vis-à-vis de l’autre et il a en permanence peur de perdre son « objet » d’amour.

Pourtant, il ne peut s’empêcher d’avoir avec lui des comportements « à risque ». En effet, il sait que plus il étouffe son partenaire, plus il lui attribue des comportements de trahison, de tromperie, plus ça risque d’arriver (puisque de toutes façon il/elle est persuadée que je le fais… je vais lui donner une bonne raison de m’accuser de le/la tromper…)

Et plus le jaloux va étouffer son (sa) partenaire, plus celui-ci va avoir besoin d’air (pas forcément pour faire « du mal » d’ailleurs, mais simplement par instinct de survie, pour « respirer », tout simplement.

Le problème, c’est que bien sûr, plus l’autre va prendre de la distance, et plus la suspicion de l’autre va s’accentuer… Bref, vous l’aurez compris, c’est le serpent qui se mord la queue (à défaut de mordre celle du mari supposé infidèle)

La jalousie peut atteindre des proportions hallucinantes, pouvant même aller jusqu’au crime passionnel.

Mais même sans aller jusque là, combien de personnes se voient totalement privées de liberté au nom de la jalousie ?

Certains couples ne sortent plus, le jaloux peut aller jusqu’à interdire à sa femme de regarder la TV, d’utiliser internet, peut l’épier à son travail, l’accompagner dans tous ses déplacements pour tout contrôler. Bref, la vie du conjoint d’une personne jalouse peut vraiment devenir un enfer.

Mais alors, pourquoi rester ? Là est la question que je me pose… Peut-être certains d’entre vous me donneront des réponses en commentaire.

EN CONCLUSION…

Je dirai qu’un peu de jalousie dans la vie de couple, ça peut être sympa, mais quand ça commence à vraiment empêcher l’autre de vivre (et soi-même, il ne faut pas l’oublier, car le jaloux souffre au moins autant de son propre manque d’assurance que celui qui est victime de ses excès en tous genres), là il faut  se mettre à sa place, et si rien ne peut empêcher ce sentiment de s’exprimer, alors il faut consulter. Les thérapies comportementalistes fonctionnent plutôt bien, même s’il faut compter 1 à 3 ans pour se sortir de ce problème.

Le travail du thérapeute consiste alors à sortir le jaloux de cette relation fusionnelle en lui inculquant les principes de l’autonomie :  Il s’agit de lui apprendre à s’épanouir seul, sans l’autre qui lui sert de substitut

Dès lors, un travail sur l’estime de soi s’avère nécessaire 

Si le jaloux ne se sent pas bien sans l’autre ou se croit sans cesse menacé de le perdre au profit d’un tiers, c’est parce qu’il ne se croit pas à la hauteur. Il se pense indigne de l’affection qu’il reçoit.

Le jaloux va donc devoir travailler sur l’affirmation de sa puissance. Le but de la thérapie est qu’il puisse se dire finalement : “Je mérite de la garder”, ou encore “Si elle s’en va, je sais que j’aurai les moyens de me faire aimer d’une autre…www.morninglife.fr


Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :