Morning pour Lui

Un intrus chez l’esthéticienne

by L.

Debout face au miroir, j’observe avec désarroi les dégâts causés sur moi.

Je n’ai jamais aimé les poils sur moi, je ne supporte pas ce duvet humide de transpiration, et je supporte encore moins de les voir s’échapper d’une chemise.

Certains parlent de virilité et les arborent avec fierté mais ce n’est pas mon cas !

C’est pourquoi, dès leur apparition, je leur ai mené la vie dure, armé de mon rasoir triple lames.  Je maitrisais cette touffe sur le bout des doigts, quelques retouches durant la semaine et tous les 10 jours environ, la « grande chasse » durant 2H dans la salle de bains.

Mais 2h de chasse, c’est 2H de perdues pour faire autre chose !

Donc cette fois ci, la décision était prise, j’allais passer à la cire !

Après un véritable parcours du combattant dans le rayon « Épilation » et un passage en caisse interminable durant lequel j’avais l’impression qu’un néon clignotait sur mon front « Cet homme s’épile à la cire », je suis enfin rentré chez moi avec la boite miraculeuse dans le creux de la main.

Mais il ne s’agit pas de faire n’importe quoi !

Quelques instants de lecture sur le mode d’emploi, ça n’a pas l’air bien compliqué mais quand même. Ne vaudrait-il mieux pas que j’appelle une amie à moi pour qu’elle me serve de cobaye avant que j’essaye sur moi ? Non, elle me poserait trop de questions.

C’est parti

Micro-ondes ou casserole ? Le 1er ça sera plus rapide. 4 minutes à pleine puissance ça devrait suffire. Bien mélanger. Je mélange bien mais c’est quoi cette odeur ? Je regrette déjà la douceur de ma mousse mentholée.

Retour dans la salle de bains, toujours en mélangeant.

Environ 1 cm d’épaisseur sur 5 de large. J’empoigne fermement la spatule et je badigeonne mon torse. Ouch mais ça brule ! Me voilà à sautiller d’un pied sur l’autre en mordant la serviette pour ne pas crier.

Mais il faut que j’enlève cette pâte maintenant ! Tirez d’un coup sec dans le sens inverse de la poussée du poil.

Ils ont de l’humour ceux qui ont écrit le mode d’emploi. Pas le temps de réfléchir ça sent le cochon rôti !

Je tire d’un coup sec en fermant les yeux. Je suis certain que j’arrache ma peau en même temps ! Qu’est ce qui se passe ? Ah.. ma peau est toujours en place mais la cire a refusé de s’enlever d’un coup.

Qu’à cela ne tienne, j’enlève le reste à l’aide de la spatule !

Le plus gros est parti mais il reste des morceaux, je dirais même que j’ai l’impression que certains morceaux se sont incrustés dans ma chair !

Debout face au miroir, j’observe avec désarroi les dégâts causés sur moi. La peau est rouge écarlate, des poils ont refusé de partir avec la pâte, ce qui donne l’impression d’un paysage désertique avec quelques pousses d’herbe ici et là.

Vous visualisez ? Je ne peux pas rester comme ça..

Retour au rasoir. Hélas ma peau est trop à vif et je m’en arrache un morceau.

La totale, j’ai la totale, qu’est ce qui m’a pris ! Il me faut une solution et vite ! Si j’appelle quelqu’un, j’entendrais encore parler de cette histoire dans 10 ans.

Les pages jaunes ! Comment on appelle ça déjà ? Péripatéticiennes ? Non rien à ce nom. Gynéco ? Psy ? Vétérinaire ? Coiffeuse ?

Esthéticienne !

Le 1er salon de la liste, je décroche mon téléphone, je raccroche. Qu’est-ce que je vais lui dire ? « Bonjour j’ai un accident de cire ? »

« Bonjour, j’aimerais un rendez-vous, c’est assez urgent »

« Bien sûr, pour quel type de soins ? »

Le blanc… J’ai un trou de mémoire, comment on appelle cette pratique barbare déjà ?!

« Euh.. Poils, j’ai un problème de poils »

«  Donc une épilation, mardi 16H ça vous irait ? »

« Mardi ! Mais c’est dans 4 jours !!! C’est pas possible, j’ai vraiment un problème.. J’ai essayé de le faire moi-même »

Perdu pour perdu, je me jette à l’eau.

« Ah je vois, je vois. Venez au salon maintenant, nous essayerons de vous prendre entre 2 rendez-vous »

Il faut y aller

Oui, quand il faut y aller, il faut y aller !

Je raccroche rassuré mais le plus dur reste à venir, pénétrer dans un salon d’esthéticienne.

Ne pensez pas que j’ai l’esprit macho ou sexiste mais pour moi cet univers était réservé aux femmes (ou aux urgences désespérées..) et je me voyais mal installé dans un canapé rose, dans une pièce aux murs roses, avec des tapis de sol roses et des roses.. roses !

La chasse aux stéréotypes !

Je pousse la porte, ici tout est noir et alu, les plantes sont vertes, la classe !

L’hôtesse d’accueil me tend une blouse et m’indique le « salon d’attente ». J’ai pas envie, je veux attendre ici, dans l’entrée ! C’est impossible ? Vous êtes sûr ?

Et pourquoi elle m’a donné une blouse ? Est-ce qu’elle a bien compris que mon problème se situait SOUS la blouse ?

Bref, je l’enfile rapidement, autant essayer de sauver les apparences au maximum, et me voilà dans « le salon d’attente ».

Fauteuils en cuir noir et… non je ne rêve pas, 2 autres hommes parmi les clientes ! Et le must du must, Auto-moto magazine ! Je ne suis toujours pas à l’aise mais ce magazine me sert de paravent ne laissant dépasser que mes cheveux de la couverture.

Une main se pose sur mon bras, OMG ne me dites pas que quelqu’un m’a reconnu ?!

« Votre blouse est à l’envers »

Hein ? Ah ! Je me disais aussi qu’elle avait un problème cette blouse ! Sourire gêné, remerciements chuchotés, et à nouveau rouge écarlate mais cette fois ci, rien à voir avec la cire !

A mon tour

Je suis ma sauveuse dans la lumière tamisée des couloirs. Je peux entendre des rires derrière certaines portes, pas de cris de douleur étouffés, je suis loin de ma salle de bains.

Evaluation des dégâts. « Vous auriez pu vous faire très mal. Il est plus sage de laisser faire des professionnels surtout pour une 1ère ». Elle conclue en me disant qu’elle va arranger ça.

Soupir de soulagement, envie de déboucher le champagne pour fêter ça !

Tiens sa cire est froide, oh une crème qui calme l’irritation instantanément. Il y a beaucoup d’hommes qui viennent ici, Ah oui ?

Masque, peeling, épilation, UV, ah oui ils font tout ça ? Certains une fois par semaine juste pour se détendre. Ah oui ???? Certains viennent en couple et chacun part faire ses soins de son côté avant de profiter de l’espace sauna. Ah oui ????

C’est déjà fini ?

En à peine 15 minutes, la fée de la cire avait réglé mon problème et mon torse était de nouveau aussi lisse que celui d’un jeune ado.

Un massage crânien pour me détendre ? Si vous insistez, allons-y !

Un rendez-vous la semaine prochaine pour un nettoyage de peau ? C’est parti !

Je l’ai fait !

Je suis ressorti vivant de cette grande 1ère tout en me sentant toujours aussi « mâle » qu’à mon arrivée, contrairement à ce que j’avais pu penser jusque-là. La seule différence c’est que j’ai fait sauter quelques boutons de ma chemise pour arborer fièrement l’absence de mes poils !

Depuis je suis de ceux qui rendent régulièrement visite à ces charmantes esthéticiennes et je ne me suis pas arrêté à l’épilation du torse ni au nettoyage de peau…

Rien de mieux que des mains expertes pour venir au bout de nos tracas et se sentir bien dans ses baskets.

A consommer sans modération MESSIEURS !

Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :