Insolite, Morning LGBT, Morning pour Elle, Morning pour Lui

Après le point G, bonjour le point P !

by S.Q.

Non nous n’allons pas parler d’une chaîne de magasins de pneus…

Bon ok… je vous mets sur la voie (mais celle-ci n’est pas impénétrable !) :

P… comme Plaisir

P… comme Pénétration

P… comme Prostate

P… comme Partenaire (sexuel hein, pas de pétanque…)

P… comme Pénis (et pourquoi pas ?)

Donc, vous l’aurez compris (ou pas !), nous allons parler de la pénétration anale chez l’homme.

Hop hop hop, les mecs… je vous entends déjà crier « ça me concerne pas, je suis pas gay moi !! ».

 STOP AUX PRÉJUGES !!

Je sais qu’il reste une catégorie tenace de mecs pour qui sodomie= perte de leur virilité. Pour ces incorrigibles machos (si si, un peu quand même)  la sodomie est réservée exclusivement aux femmes et/ou aux gays !! Si si, j’en ai rencontré quelques uns !!

Mais parmi ceux que j’ai rencontré, au fil du temps, pour la plupart d’entre eux, je me suis rendue compte qu’il y avait peut-être une « ouverture » (oui  je sais… je sors…).

 IL SUFFIT DE SAVOIR LEUR PARLER…

Les filles, avouez que vous êtes de plus en plus nombreuses à fantasmer sur la rondelle, non pas celle du  saucisson… mais bien celle de votre chéri. Eh oui, les femmes rêvent de plus en plus de pénétrer l’intimité du mâle viril qui partage leur vie (ou tout au moins leur lit).

Pourquoi ce phénomène de mode ?

Peut-être tout simplement parce que les mœurs ont évolué, que nous même confions plus aisément notre anus à notre partenaire de jeux, et que force est de constater l’intensité du plaisir que cette pratique peut déclencher chez nous.

Or s’il y a bien une partie du corps pour laquelle l’homme et la femme sont égaux… c’est bien leur anus !!

Mais attention, je parle bien de l’anus et du rectum, parce qu’on va le voir plus loin, nos différences anatomiques vont rendre l’orgasme de l’homme encore plus puissant que celui de la femme, dans le cadre de la pénétration anale.

Bref, vous êtes une femme libérée, vous aimez la sodomie, et  vous vous surprenez à imaginer votre cromagnon d’amour avec un gode dans les fesses, voire même carrément avec un homme dans ses fesses  (non… pas entier l’homme… ça rentrera pas…) !!

OMG !!! Et là, vous vous dites que c’est impossible, Jean-René ne voudra jamais, il refuse même que vous exploriez ne serait-ce que son anus avec  votre doigt !!!

OUI MAIS VOILA… L’ESPRIT DE PERSUASION N’EST-IL PAS UNE 2ème NATURE CHEZ LA FEMME ??

Évidemment, ça ne se fera pas en deux jours… tout comme il n’a pas mis deux jours à nous convaincre de le laisser nous sodomiser.

Règle n°1 :

« Charité bien ordonnée commence par soi-même ».Vous vous en doutez… pour donner envie à votre Jean-René de se laisser « casser les petites pattes arrières », c’est mieux d’être crédible. Il est bien évident que si vous-même n’aimez pas ça, que vous criez comme si on vous égorge chaque fois qu’il enfonce son petit doigt dans votre anus, ça va être compliqué de lui donner envie de vous confier le sien.

Donc n’hésitez pas à montrer votre plaisir lorsqu’il vous prend les fesses  et à exprimer ce que vous ressentez. Il est reconnu que les femmes qui pratiquent la sodomie jouissent plus que les autres. On ne va pas développer ici  les raisons, ce n’est pas le sujet, mais c’est un fait.

Donc, ne vous retenez pas, plus il verra que vous trouvez ça bon, plus ce sera facile de lui faire comprendre que si c’est bon pour vous… ça le sera aussi pour lui, puisque je le rappelle, notre zone anale est identique, et comme cette région est  très vascularisée, elle est très sensible, et  donc très excitable !!

Règle n°2 :

Le blocage principal des hommes vient de leurs préjugés, de leurs  tabous et de leur éducation. Et  c’est probablement  là  le blocage le plus délicat à faire sauter !!

Il va donc falloir y aller doucement, et raisonner de façon logique. Il vous appartiendra de le convaincre qu’à vos yeux (dans un premier temps), il ne perdrait en rien sa virilité s’il vous laissait lui faire découvrir à quel point cette zone est source de plaisirs intenses.

Il  vous faudra le rassurer aussi sur le fait que ça ne fera pas de lui un gay (ça peut faire partie de ses peurs, si si !) et qu’il ne va pas se mettre soudainement à être attiré par les hommes pour autant.

Bon… ok, ça y est, Jean-René sait que vous aimeriez  jouer avec sa rondelle et qu’il ne perdrait pas son image de mâle bestial et viril pour autant. Oui… MAIS… Ca ne suffit pas à lui donner envie de franchir le pas.

Jean-René est rassuré vous concernant vous… mais vous, vous l’aimez, donc  ça ne compte pas, vous n’êtes pas objective !!

La question existentielle qu’il se pose à ce stade là, c’est « est-ce qu’aux yeux de la société, ça ferait de moi un gay ? ». Et en fonction de son éducation, du milieu dans lequel il baigne, etc … ça peut être la barrière la plus difficile à faire sauter. Il faudra donc ne pas hésiter à user de subterfuges pour convaincre  Jean-René  que compte tenu de l’évolution des mœurs, c’est  devenu presque ringard d’être réticent à la pénétration anale.

Mais allez y mollo, soyez subtile, ça ne doit pas être trop « gros ». N’hésitez pas à lui faire lire ou à lui parler d’articles sur la pénétration masculine, décrivant le plaisir intenses et l’épanouissement que les hommes ayant franchi  le pas ressentent, ou à leur parler de couples d’amis qui pratiquent.

Et surtout, ne pressez pas les choses, si vous sentez qu’il n’est pas prêt ou que ça l’agace que vous lui parliez de ça, lâchez du leste, vous y reviendrez quand il sera détendu, en vacances, ou après un de vos  puissants  orgasmes déclenchés par une sodomie.

NE LE BRAQUEZ PAS !!!

 Règle n°3 :

Bon, ça y est, ses tabous sont tombés, il commence à admettre qu’il y a beaucoup plus d’hommes qu’il croyait qui pratiquent et aiment se faire sodomiser.

Le plus dur est fait !! Mais pas la peine de sortir de suite les trompettes, de convoquer la fanfare de la ville, ce n’est pas encore gagné !!

C’est en bonne voie (de pénétration lol), mais rien n’est fait.

 Règle n°4 :

Donnez-lui envie, attisez sa curiosité.

Un bon moyen pour ça : parlez-lui de sa prostate !! Je sais… là, dit comme ça, ce n’est pas super super excitant (et évitez de la visualiser, ça risquerait d’être pire). Faites lui comprendre qu’il a la chance d’avoir dans cette zone un organe qui lorsqu’il est titillé, est un puissant générateur d’orgasmes.

Hélas, nous qui pourtant prenons un pied pas possible quand il nous prend les fesses, nous n’avons pas cet organe. Il a de la chance, il faut juste qu’il la saisisse.

Vous sentez qu’il en parle différemment, voire même que sa curiosité est attisée ? C’est en bonne voie. Ne le saoulez pas avec ça quand même, à force ça pourrait lui faire faire marche arrière. Mais attisez sa curiosité, faites tout pour l’exciter, sans lui mettre la pression.

Ok, ça y est, Jean-René a dit OUI !! Non, il ne s’agit pas de mariage… juste de se faire dépuceler le derrière lol.

Maintenant, place aux festivités!

Règle n°5 :

La pratique ! Là encore, le mot d’ordre est d’y aller progressivement, sans forcer (enfin… si, à un moment donné, il va quand-même falloir forcer un peu pour que ça rentre !!  lol)

Choisissez pour vous y risquer un moment où il est détendu. Un bain chaud avant peut aider à détendre ses muscles, par exemple.

Pour commencer, approchez la zone fatidique sans la pénétrer. La langue est un bon moyen de détendre et d’humidifier cette région.

Vous pouvez, une fois que votre Jean-René est détendu, risquer un doigt, mais allez y doucement, délicatement. Si vous lui faites mal d’emblée, il y a de fortes chances que vous tiriez un trait sur le plaisir anal de votre moitié et sur la recherche de son point P (équivalent du point G chez nous, les femmes, qui correspond au contact de la prostate chez lui, source d’orgasmes intenses, même plus intenses que les nôtres. Oui, c’est injuste !! ).

Le but et de bien détendre la zone, dilater la région pour pouvoir y insérer un objet (ou le sexe de votre voisin Jean-Paul, mais je ne suis pas tout à fait sûre que pour une 1° fois ce soit une bonne idée, sauf si vous visez le divorce !).

Parlez lui, montrez lui que ça vous excite, rassurez le, c’est le moment ou jamais de lui rappeler que vous l’aimez (d’autant que vous risquez de l’oublier s’il vous décroche une droite suite à une pénétration trop brutale lol) . Faites lui comprendre que son ouverture d’esprit (j’ai dit d’esprit !!) vous plait.

Votre meilleur ami sur ce coup là sera le gel lubrifiant (ou autre équivalent). N’hésitez pas à en user abondamment (mais pas au point de le faire glisser du lit, soyez raisonnable !!), et soyez attentive aux moindres réactions de votre héros. La moindre grimace doit vous faire lever le pied (enfin le doigt… oui, enfin vous m’avez comprise !).

Bref après, tout est possible, selon sa capacité à se faire enc****… heuuu… à endurer !!

Vous avez l’option doigt, l’option plug anal (qui peut l’aider à s’habituer à avoir un corps étranger dans l’anus et à se dilater), vous avez l’option gode, vibro, gode ceinture, ou encore l’option œuf vibrant (mais celui-ci ne permettra pas de stimuler la zone de la prostate, car trop petit pour aller assez loin).

Et quand il sera mûr (enfin… dilaté, prêt, ouvert dans tous les sens du terme lol), paf !!! (non, pas paf le chien…).

Bref, l’heure tant attendue de la pénétration à « proprement » dite a sonné !!

Là encore, restez attentive à ses réactions, à ses expressions de visage, n’hésitez pas à lui demander s’il aime, s’il a mal etc…

Essayez de stimuler la prostate en inclinant le gode de façon à ce qu’il frotte contre la paroi séparant son rectum de ce petit organe orgasmique. S’il jouit dès la première fois, je parie la chemise du créateur de ce site qu’il sera le premier à vouloir renouveler  l’expérience. (Note de la rédaction : Laisse ma chemise tranquille..)

Bon, évidemment, ce n’est pas sûr du tout qu’il prenne son pied du premier coup

Mais dans tous les cas, il faut faire de ce moment un moment agréable et  le moins douloureux possible afin de ne pas provoquer de blocage.

Et qui sait… peut-être qu’un soir vous aurez votre plus inavouable fantasme réalisé… celui de voir votre Jean-René  crier de plaisir, sauvagement secoué sous les assauts brutaux de votre voisin Jean-Paul .

Et là vous pourrez appeler la fanfare de la ville, sortir les cotillons et faire péter le feu d’artifice (non je la ferai pas la vanne douteuse du feu d’artifesses !!), et crier victoire !!

Mais surtout, de nouvelles perspectives de plaisir à deux s’ouvriront à vous en même temps que les fesses de votre cher et  tendre…

Et les hommes ils en pensent quoi ? (suite)

Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

3 réflexions sur “Après le point G, bonjour le point P !

  1. Trés bon article! tout est dis! personnellement mes « ex-amis » ont tous gouter a la sodomie de mes doights, bon ok du doight au gode il n y a qu’un pas mais j’ en suis pas encore la pour m’avoir dis des le depard  »mes fesses jamais tu y toucheras tu es folle ou quoi!! » et pourquoi sa??? on a effectivement le meme trou du c…. Bref,apres beaucoup de patience et de douceur, ils ont tous aimer et en ont redemander
    En tous cas merci à toi S.Q pour ton article passionnant

    Trés beau et bon site j’adore Felicitation

    Publié par Tania Loring | février 23, 2012, 6:44
  2. bonjour j’ai 48 ans et je suis en couple avec ma femme que j’ai connue a 17ans donc trés amoureus je pratique la sodomie seule avec gode ou plug et oui un laisir de fou ma femme me caresse de temps en temps l’anus et parfoi un légère pénétration je lui est déja fais deux fois une sodomie mais elle n’est pas une adèpte par contre elle ador que je lui carresse entre l’entré de sont vagin et l’anus quand a mois je pratique tres régulierrement la sodomie seul en me masturban et j’aime et ce n’est pas pour autant que je suis un gays j’ai un amis qui est gays et nous nen avons j’amais parler,il ne faut pas mourire idiot en sexualité il ne faut pas ésiter a fair des expèriance avec ça partenair ou seule

    Publié par chenuau | avril 10, 2012, 7:44
  3. Merci de nous avoir fait partager ton expérience 😉 Je suis tout à fait d’accord il ne faut pas hésiter à faire de nouvelles expériences dans le domaine de la sexualité et surtout il ne faut pas hésiter à faire sauter les barrières mentales. Aimer la sodomie pour un homme ne veut absolument pas dire qu’il est homo et ton témoignage est là pour le confirmer.

    Publié par morninglifemagazine | avril 10, 2012, 8:07

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :