Morning LGBT, Morning pour Lui

Etre un homme en 2012

By Tristan

Être un homme aujourd’hui est réellement tout un art.

Comment se démarquer au milieu de cette faune hétéroclite sans pour autant se voir montrer du doigt par autrui ? Qu’on le veuille ou non, chacun de nous est classé dans une catégorie par la société actuelle. Reste à savoir si nous sommes classés dans la bonne catégorie ou pas et surtout si on assume de se trouver dans cette catégorie ?

Pour rester dans ce thème et pour inaugurer cette rubrique, nous allons donc voir un peu plus en détails les différents types d’hommes que nous croisons chaque jour dans les rues. Vous-même appartenez surement à l’un de ces types, voir même à plusieurs car certains se recoupent ou sont complémentaires entre eux.

Prenons d’abord les Hétéros car ils sont majoritairement représentés à travers le monde. Les hétéros sont des hommes attirés par le sexe opposé. Ils vivent généralement en couple quelques temps et finissent par se marier et fonder une famille. C’est la définition basique que l’on peut trouver partout.
Néanmoins, il semble utile de préciser que dans cette catégorie, on trouve aussi certains hétéros qui se sont pliés à cette « conformité » alors que leurs désirs étaient ailleurs. Mais par peur du regard des autres ou du quand dira-ton, ils ont mis leurs envies de côté pour endosser le rôle du mari parfait. Mais ceci est un autre sujet.

Nous trouvons aussi un style qui se répand de plus en plus surtout dans les grandes villes, Le Metrosexuel  qui est un hétéro ( et oui!), qui passe son temps en salle de gym, s’habille fashion, se fait faire des épilations régulières, se regarde tout le temps, s’admire, et qui cherche la meilleure crème anti rides pour terrasser la  » crevasse  » qui se forme sous ses yeux… (oui, je parle toujours d’hommes…) . celle-là même qui pourrait baisser le potentiel d’attractivité auprès de la gente féminine … cette même crème magique qui simule les effets d’une absorption d’élixir de jouvence… c’est la quête ultime de la beauté et jeunesse éternelle… Une utopie du 21e siècle en sorte…. Ou simplement un reflet de notre société consumériste où seule la beauté physique doit exister. Et cela fonctionne assez bien auprès des jeunes filles en fleur … ( justiiiiiinnnnnn….).

Le dandy est une sorte de Metrosexuel, mais bien plus ancien que ce dernier. Ses codes vestimentaires sont basés sur le style élégant, voire classique, raffinés et cultivés, avec beaucoup d’esprit.

Alors que le gay est un homme qui aime les hommes… sexuellement je parle. Car dans cette faune hétérogène se cachent de multiples facettes de séduction et de styles de vie. Entre les fashionmodel ( dont les Metrosexuels se sont inspirés), entre la communauté des Bears qui prônent la virilité totale et assument leurs surpoids (et où les poils sont très appréciés), entre les travestis, les transsexuels, (et bien d’autres), il n’est absolument pas possible de faire des généralités… même si toutes ces communautés aiment se rassembler une fois par an pour être reconnus et acceptés par la société..! Mais cela est un autre débat.
La communauté gay, ses sous communautés gay, ses soussouscommunautés, ses associations, ses syndicats, ses entreprises gay , (etc.) , sont de trop vastes sujets impossibles à développer en quelques lignes.

Entre les hétéros et les gays, il y a le bisexuel. Le bisexuel aime les personnes de sexe opposé MAIS AUSSI les personnes du même sexe que lui. Les Bi éveillent un grand nombre de questions chez les hétéros car le fait de ne pas choisir entre les hommes et les femmes leur paraît anormal et ils en concluent donc qu’un bisexuel est un gay qui ne veut pas se l’avouer… Bref ils ne sont pas toujours bien vus et ils le savent, c’est surement pour cette raison que beaucoup d’entre eux n’affirment pas cette facette de leur personnalité et c’est par hasard qu’un jour on apprendra que Xavier a branché Raphaël tout en étant en couple avec Mélanie.

Parmi cette faune, on peut observer chez certains hommes un besoin perpétuel de se mettre en avant, de se lancer des défis, de prouver qu’ils ont une quelconque emprise sur les femmes voir même une certaine supériorité, c’est eux qu’on appelle les Machos. Les vrais ! Pas les gentils machos qui ont le don de rassurer les demoiselles avec leur charisme inébranlable.

Mais il ne faut pas confondre cette catégorie avec ceux que l’on appelle les « Pédants » (ceux qui se la pètent pour être familier). Ceux-là aussi ont un air de supériorité mais ils l’arborent autant devant les femmes que les hommes. Ils emploient des phrases longuement étudiées dans l’ombre avant de les dévoiler au grand jour. Ils veulent donner une image de grand intello à la dentition et au physique parfait. Les pédants aiment plaire, tout comme les dragueurs autrement appelés les prédateurs.

Question drague, les prédateurs sont partout… la seule chose qui les intéressent, c’est… CONSOMMER DU SEXE… !

Certains draguent sans sentiments, comme s’ils cherchaient de la chair fraiche de 1er choix dans un supermarché, avant de passer à une autre personne… d’autres cherchent à vérifier constamment leur pouvoir de séduction, et vivent d’aventures d’un soir (ou+) tout en ayant une forte considération pour leur partenaire. Mais aucun ne cherche l’amour, juste de l’affectif et autosatisfaction pour l’un, des pulsions sexuelles à assouvir pour l’autre.

Justement, pour draguer, il y a les bars, boites, clubs de rencontre, amis d’amis… mais les GEEKS ont créé la relation virtuelle. Leur addiction aux nouvelles technologies informatiques a créé les sites de rencontres sur internet… les webcams… les applications sur téléphone localisant les personnes toutes proches.. Les réseaux sociaux…

Les nerds, eux, sont passés à un stade supérieur… ils draguent sur second life, fantasment sur la princesse LEIA de star wars, ont des robots apprivoisés virtuels ou réels, des tamagotchis, et des mangas (pornos ou non)… leur vie est entièrement axée sur le virtuel, et leur manque de relation sociale dans un monde réel les rend peu sûrs d’euxmêmes. Des NOLIFE, en quelque sorte… De grands héros dans les mondes virtuels, mais des agoraphobes rougissants devant la gente féminine.

A l’inverse de ces derniers, nous trouvons ceux qui ne supportent pas de rester enfermés chez eux, ceux qui collectionnent les flyers annonçant les prochaines soirées dans les bars ou clubs des alentours. Ils doivent être au bon moment au bon endroit, et si jamais par malheur le lendemain à la pause-café, il entend Benoit parler d’une soirée à laquelle il n’a pas été convié ou dont il ignorait l’existence, la journée du Clubber sera alors entièrement gâchée.. du moins jusqu’à 18H, heure à laquelle il dévalera les marches du métro pour rentrer chez lui le temps de se doucher et de se changer à la vitesse de l’éclair afin de ne pas arriver en retard à l’Afterwork qui débouchera sur une nouvelle nuit remplie de paillettes.

Dans les autres hommes ayant des problèmes pour aborder les personnes, que ce soit en milieu amical, rencontres, ou professionnel, on trouve les timides.
Ceux-là, sont effacés, mis en arrière-plan… ils ont du mal à intervenir dans une conversation, à prendre la parole.ET Non, il n’y a pas forcement une ribambelle de filles dans le groupe qui gloussent. (Elles ont une réputation de pipelettes à tenir… ^_^ ).

Ces gentils timides ne s’imposent pas, écoutent principalement, rigolent des blagues… pensent à des blagues dans leur tête, pensent à rajouter des choses dans une conversation, mais n’osent pas émettre un son de peur que ca ne plaise pas, ou que l’effet escompté ne se réalise pas…
Au paroxysme de la timidité, on trouve ceux qui ont même peur de demander des renseignements à un vendeur dans les magasins… autant dire que les rencontres sont une réelle épreuve pour eux.

Mais ils peuvent aussi se transformer malgré eux en gentils boulets s’ils n’arrivent pas à s’affirmer rapidement au sein d’un groupe. Ceux-là ne savent pas dire non… même si ils ne sont pas d’accord sur le choix de sortie, ils suivront le troupeau… pour leurs partenaires, ils n’ont aucun pouvoir de décision.. Ils acceptent ce qu’on leur propose, même s’ils auraient préféré une autre option. Ils ont la sensation de faire partie d’un bon groupe d’amis, mais leur manque de personnalité exaspère souvent le reste du groupe…

En parlant de boulet, il en existe un autre, celui qu’on évite à tout prix car il nous fout la honte ! Celui-là même qui roule en 405 montée tuning et dont les enceintes résonnent dans nos oreilles avant même qu’il ne pénètre dans la rue dans laquelle on se trouve.. Celui dont les vannes ne font rire personne d’autre que lui-même, celui qu’on surnomme le Bof ou encore le Patrick du Camping. Le Patrick qui malgré tout attire la sympathie car il a le cœur sur la main et qu’il est toujours présent pour rendre service.

Vous vous êtes reconnu dans l’un de ces portraits ? En toute honnêteté ? Vous êtes sur de vous ? Alors si la réponse est oui, ça tombe bien car cette rubrique est faite pour vous ! Il n’y aura pas de blabla superflus mais rien que des faits imagés avec des situations que chacun d’entre nous est à même de vivre au quotidien ou de connaitre un jour.

Publicités

À propos de morninglifemagazine

L'essentiel de la pause avec les dossiers Homme, Femme, LGBT, les infos insolites, les challenges Couple, les questions sur les relations amicales, amoureuses, la société actuelle et bien d'autres rubriques.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

REJOIGNEZ NOUS

%d blogueurs aiment cette page :